Andavamamba

« Est-ce qu’on va la laisser parler? Elle semble ne pas avoir assez d’objectivité. » ou comment mes 76 questions critiques mais sincères et, somme toute, relativement techniques ont été perçues par 2-3 participants dans le mini-groupe hier.
De quoi me refroidir pour le reste de la journée et me laisser le temps d’admirer le flegme et la persévérance des Maires et Chef Fokontany venus représenter leurs territoires et communautés. Et d’applaudir la diplomacie et le tact des intervenants quand on re-pose 76 fois les mêmes questions. L’histoire du 30 m2 de densité là…. Il faut avouer que mon seul fait d’armes en termes d’action sur le terrain était d’avoir traîné quelques heures dans Anjejika début Février (Zône Rouge ! Supers Problèmes All-in-One! Inondation, Pauvreté, etc.) pour localiser un « dobo » préservé depuis 1930 quelque chose. Cela nous a valu les clap clap du gentil monsieur de la CUA venu constater « ah ben non c’est pas remblayé! ». ouf?
Et à Mirana de poster la descente sur terrain de ce matin où j’aperçois « Fokontany Ambaniala ». Ah ben oui. Je connais bien. On y a le tombeau de Maman.

Ben non…effectivement…je ne suis pas objective quand il s’agit de parler de chez moi, de ma ville, de mes quartiers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *