Ma job

Je suis rentrée définitivement pour pratiquer mon Métier dans mon pays. Mes confrères expérimentés aux joutes épiques et laborieuses me disent tout le temps fatalement : « Tu as du boulot de quoi tu te plains, tu auras du boulot ne te plains pas, tu n’as plus de boulot tu en auras encore. »

Mais la question qui demeure : De quel job est-il bien question ici?

Mon job.

Ce job soumis à une Ordonnance et un Décret. Ce job régi par une Institution. Une Déontologie. Un Serment.

Ce job qui est imposé lorsque le bâtiment fait plus de 150 m2 et surtout dans TOUS les marchés publics de prestations intellectuelles avec Conception et Maîtrise d’oeuvre.

Ce job où j’ai soumissionné 14 fois avec CIN/NIF/STAT légalisé, Expériences similaires sur 5 pages, Certificat de Bonne Foi et de Vertu et où on me répond : « Tu n’auras pas ce poste/mission. voilà. »

Ce job où je fais le pied de grue des heures dans ces couloirs bien trop mal éclairés pour un lieu dédié à l’Aménagement et où on tolère à peine mon enthousiasme de Bénévole : « Tu fais quoi déjà ici? »

Cette Profession à laquelle j’ai dédiée plus de 6 années d’École, 5880 heures en Stage (enregistrés SVP), 11 ans en Pratique Libérale, 5 ans au Conseil de l’Ordre, qui me passionne 24h d’une journée, 12 mois d’une année, qui font travailler 100% de mes synapses.

Ce job qui nourrit mes enfants et les 9 familles de TRANO Architecture et où on nous reproche perpétuellement de ne servir à rien, ben si en fait on a besoin de vous ah ben merde alors.

Mais du coup à Madagascar, en fait, ça fait quoi un Architecte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *