Barcamp 2018

L’édition 2008 avait cette qualité d’être le précurseur (et non pionnier, on avait juste senti le truc venir) d’une série de gatherings/happenings autour de la Tech, de l’Empowerment, des Start-ups et surtout du Social Media. Barcamp ceci ou Workshop cela, les usagers de l’internet à Madagascar avait enfin trouvé la bonne formule pour initier et se réunir autour d’un concept, un thème,  un sponsor (?) bref pour produire quelque chose ensemble. En effet, l’aboutissement de ces échanges demeure l’enrichissement personnel avant tout. Ils permettent une diffusion des idées qui ne pourrait se faire uniquement par le virtuel ou par des formes plus institutionnalisées. Ces confrontations directes ne sont pas l’apanage des Malagasy. Il faut le dire. Le dépassement du statut (social, intellectuel, émotionnel?) et l’apport en connaissances demeurent les 2 piliers d’un Barcamp.

13 Octobre 2018 – 7h17

La salle est encore un peu trop rangée. L’équipe du Café du Musée est déjà aux fourneaux. Je ne prends conscience de la présence du café (à volonté) que vers 8h20 quand les 1ers barcampiens débarquent discrètement. Les 57 minutes qui ont séparé le moment de l’annonce du 1er speech et notre arrivée sur le site seront fast-forwardés tellement 1 minute de panique car le vidéo-projecteur “ne maaaaarche juste pas” pouvait sembler durer une éternité et tellement on devait se répéter une bonne dizaine de fois par minute “un-prepared, un-planned, un-ready”. Bref. il y avait du café.

No automatic alt text available.

Môssieur Njo  https://mossieurnjo.com/ – Le livre dans l’air du web 2.0

Je n’arriverai pas à me rappeler de la totalité de la teneur de sa présentation. Ce qui m’a le plus marquée c’est son aisance et sa prestance devant une audience. OMG. Ce Môssieur Njo devrait représenter Madagascar dans tout ce qui importe. Ce Môssieur Njo nous exprime ce qu’il compose dans la tête (s’il improvise, il improvise avec talent) dans une gestuelle et une modestie comparable à ces comédiens de talent ou ces mentors inspirés. Oui, le web 2.0 va tuer le livre. Non, le livre ne va pas mourir. Oui, le web 2.0 est (déjà) en train de revivre le livre. Non, le livre ne mourra pas. Môssieur Njo se chargera de ça.

Posted by BarCamp on Friday, October 12, 2018

Hery Zo Rakotondramanana – Les Startups ou la mort

Il fallait le dire :  le XXIè siècle a très mal commencé. Il y a eu le 9-11, le krahc financier de 2008 et pour Madagascar : c’est la crise depuis 2009. Paradoxalement, le grand mouvement de tout-ce-qui-start-up a débuté dans ces années et, on dirait qu’elle ne s’arrêtera pas de si tôt. Mais vu les taux d’échecs et la rapidité des faillites, il fallait de la part d’Hery Zo aborder le sujet avec un ton paternel sinon moralisateur. La pertinence de son argumentatif est appuyée par son expérience et sa grande connaissance des acteurs du milieu autant les financiers que techniciens. Bref Process, le process, le business-model, le model, B to B, B to C, …

La CCOC – Lorsque les citoyens demandent des comptes

Ce principe n’est pas nouveau mais sous la toile de fond de la crise de 2009, il a tout simplement pris l’ampleur de sa pertinence. Mais qui a vraiment vraiment compris quelque chose à ce que Hony venait conter. Des histoires à en dormir debout ou à en écoeurer ? des EPP qui n’existent pas et des Institutions (se nourrissant de nos impôts) s’interdisant de divulguer leurs chiffres. L’équipe a du mal à analyser les données, n’a pas la logistique pour tout gérer. Mais dans la salle quelqu’un sait comment faire, quoi faire, qui fait, quand. Marchera, marchera pas, la clé est dans la persévérance : il faut essayer et continuer à essayer. L’enjeu en vaut la peine.

2008-2018, 10 years ago @Barcamp_MDG was filled with bright minds. We meet again on October 13th 2018.

Posted by BarCamp on Friday, October 12, 2018

IKALA STEM – Empowering

L’énergie qui émanait de la jeune équipe présente au Barcamp était contagieuse et surtout positive. Si la jeunesse devait servir d’excuses pour tout échec et ratés de la vie, les IKALA STEM étaient venues là pour contredire cet avis. Elles n’ont pas besoin de grand chose décidément pour viser la Lune et se saisir de toutes les opportunités qui seraient pour beaucoup des obstacles insurmontables. Purée…toute la salle se devait de propager la Bonne Nouvelle, le ton ferme et le verbe contrôle mais tout aussi charmants avec lesquels Ony Fy nous dictent quoi faire pour les aider. Et nous les aiderons : actez et supportez les initiatives des scientifiques Malagasy en finançant leurs actions/rédactions de mémoires et diffusez au maximum leurs histoires !

Barijaona – La Planète et les pépettes

Ça n’a pas de sens. Ce pays est riche et si pauvre à la fois. Le genre de vérité générale que STEM-ien financier n’a pas le temps de ressasser. Il est plutôt passé très vite à l’action et 2009 (encore!)  n’a fait qu’accélérer son entreprise. Et quel projet ! La FAPBM avait peut-être des airs de start-ups à ses débuts, elle devait sûrement balbutier comme la Société Civile lorsque confrontée à des entités aveugles/myopes/complices mais elle a duré et a pérennisé ses actions. Barijaona nous demande ce qu’on en pense, ce qui pourrait se faire encore de mieux, ce qui manquerait… La salle a participé activement mais sans doute quelque part sur le web des opinions et des modèles vont encore plus enrichir les exploits de la FAPBM.

Tosoa –  dans le monde rural

“il faut marcher des heures et le village et accessible uniquement 6 mois par an”. d’accord. mais encore. tu faisais quoi là-bas exactement. j’ai eu du mal à accrocher dans son discours tellement je m’attendais à du linux lobjanais. mais on s’est vite rendus compte qu’il n’avait pas l’intention de nous raconter des bobards. plutôt nous remettre les pieds sur terre. car ce que les précédents barcampiens ne décrivaient qu’à demi-mot, Tosoa était venu nous ramener la réalité à Andohalo. Le quotidien de ces enfants en soif de savoir et de contenus. oui on a les supports ben non on a pas grand chose à se mettre sous la dent. A l’heure des grands discours sur le développement de ce pays, Tosoa nous demande des vidéos et un Youtube plus instructif.

Lova – Nifin’Akanga

Elle ose. Ce petit bout de femme a osé. ça commence à min 43:00.

Posted by BarCamp on Saturday, October 13, 2018

Les Monologues du Vagin en Malagasy

Pourquoi faites-vous quelque chose d’aussi frontal? Ah non mais tu n’as pas compris. À la base on le fait pour nous. Comment comptez-vous présenter ceci ici? Ben si on le fait dans plus de 100 pays dans le monde, ça devrait marcher ici aussi. qui nous rejoins?

Jentilisa – Un Malagasy à la campagne

De l’intensité, Jentilisa en a. Qu’importe le sujet présenté, son flow et sa présence occupent la pièce avec la même bienveillance qui se lit sur son blog. Sa vie se passe maintenant dans une lointaine banlieue rurale de Tana. Il nous parle de l’humilité obligatoire pour survivre dans ces communautés très solidaires mais méfiantes des “mpiavy”. Il râle sur la connexion pas assez problématique pour ne pas être résolue. Il nous dit que c’est possible. Vivre là-bas. Y élever ses enfants. contribuer à la communauté. Il y a aussi les mauvais jours, la peur des dahalo, la mauvaise saison, l’éloignement et surtout le futur…

Bekoto Paysans – Un blog avant tout

“Ramène-moi un JAK” dit-il au téléphone en partance pour Tamatave. non mais sérieusement. on n’allait pas se mettre aussi à chanter durant un Barcamp. non mais soyons sérieux un minimum. Ben il l’a fait car après nous avoir écouté poliment au fond de la salle pendant des heures, il a commencé à comprendre le principe disait-il, et donc? il nous a entendu.

Live de Bekoto Paysans

Posted by Joan Razafimaharo on Saturday, October 13, 2018

GREENTSIKA – work in PRO-gress

L’équipe est Pro. Vraiment Pro et rigoureuse. Planifier un Skype de Tuléar semblait être l’impossible durant un Barcamp mais il nous a squwizzés entre une émission radio et une descente au marché. Que fait Greetsika? Qui est Greentsika? Pro mais vraiment Pro.  Pourquoi sont-ils si Pro? Est-ce vraiment nécessaire pour réussir un projet si ambitieux dans un secteur où tout entreprise sociale et semble voué à l’échec ? on dirait que oui….

 

 

– Vidéos Live
https://www.facebook.com/pg/Barcampmdg/videos/?ref=page_internal

– Twitter Feed
https://twitter.com/Barcampmadagas1
– Instagram
https://www.instagram.com/barcampmadagascar/

Hashtag #barcampmdg2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *