septembre 2019, durant le lohataona bien sûr, nous passions beaucoup de temps à sensibiliser sur des thématiques #architalks comme la transition énergétique, la construction durable, la préservation du Betsimitatatra et des amis venaient s’arrêter à Mahamasina le temps d’un bref échange et des nems et des THB. C’est là dans cette ambiance que débute le récit « des maisons peintes en rose » que j’ai relayé pour notre projet #ColorsofAfrica . Bekoto débarque avec 3-4 images et décrit ce village sans nom avec des trano gasy aux coloris rosés.

une semaine après « je fais connaissance » avec des supers nanas à La Réunion. des dames ingénieures solaires formées pour fabriquer de quoi éclairer et nourrir en énergie solaire leurs villages reculées qui n’avaient pas obtenu de visa pour présenter leurs travaux à Montgaillard durant le séminaire sur la transition énergétique dans l’océan indien. Mais cela ne les a pas empêchées d’éblouir la salle.

Voahirana Randriambola nous présente les supers nanas du Barefoot Collège Madagascar

J’ai accroché et une fois rentrée sur Tana, je me retrouve sur le site du génialissime programme Barefoot Collège Madagascar avec des consoeurs et confrères architectes à lancer le concours d’architecture écologique pour des logements avec le WWF Madagascar sur leur site de … Tsiafajavona.

où j’ai enfin retrouvé nos trano gasy rosées tellement par hasard au même moment pendant le Lohataona de l’année 2020 mais comme les étoiles s’alignent tout cela reste tellement normal naturel car bienveillance et  bienveillance. Et bien sûr que je me suis perdue dans le village et bien sûr que j’ai interrogé leur maire. Et bien sûr il s’agissait bel bien du même village rose dont parlait Bekoto. avez-vous réellement trouvé ce pigment lorsque vous aviez éventré une colline pour y  faire passer une route ? Je ne sais pas trop me répondit le maire mais c’est vrai que cela fait lieu de « prescription d’urbanisme  nos maisons sont toutes teintées de ce rose » et c’est là qu’il ne s’arrête plus de nous promouvoir « ce village au pied de la montage ». Une étape touristique depuis depuis depuis depuis …. avec la montagne, les rivières, la forêt et tellement de joie de vivre.

j’y ai aussi croisé avec fierté la jeune ultra compétente Ony Fy de Ikala STEM notre intervenante du Barcamp 2018 dans ses 1ers jours de ce job qu’elle adore d’ingénieure spécialisée en énergie renouvelable à encadrer les dames du Barefoot College.

Je fais un gros gros bisou en passant à Nanie (l’alumni du LFT la plus talentueuse mais tellement discrète que je connaisse) et son équipe de super héros du WWF. Et du coup cette belle histoire devient une belle histoire de supers nanas car ma consoeur Miora Raharivelo lauréate du Concours d’architecture écologique vient tout juste de livrer son projet … à Tsifajavona bien sûr.

Miora Raharivelo lauréate du Concours d’architecture écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.